Internet est un espace où la liberté individuelle et le respect d’autrui sont parfois loin d’être respectés. Voici quelques conseils qui vous permettront de maintenir une bonne e-réputation sur la toile…

Comment Google influence votre réputation virtuelle

Sachez tout d’abord qu’une e-réputation ne se gère pas que sur Facebook ou Twitter. Les pages de résultats de recherche de Google l’influencent aussi énormément. Google présente en effet la particularité de conserver plus longtemps les informations (commentaires, articles…). Pour couronner le tout, les journalistes reprennent parfois certains articles, ce qui complexifie toute démarche de communication…

Que faire lorsqu’on ne possède pas de site ?

Dans ce cas, la situation est évidemment plus délicate et sa résolution requiert du temps. La seule solution consiste à programmer un réseau privé de blogs et de sites afin de se forger une image virtuelle. Un site peut alors être créé de A à Z ou bien être racheté pour “hériter” en quelque sorte de la popularité que celui-ci s’est constituée au fil du temps.

Et après ?

Il vous faut créer énormément de contenu afin d’obtenir une quantité de pages suffisante pour agir au niveau du maillage interne. La création complémentaire d’un blog peut aider à générer rapidement du contenu et à stimuler le positionnement des pages qui s’affichent en réponse aux mots-clés recherchés dans Google.

Le positionnement d’un site exige des backlinks. N’en déplaise à Google, il vous faut donc absolument créer des liens off-page en usant (et abusant) de communiqués de presse, d’annuaires, en négociant des liens et en acquérant des articles sponsorisés. Lorsque les divers acteurs protégeront davantage les marques, le web sera plus sain et moins opaque. En attendant, c’est à vous d’assurer vous-même la protection de votre image numérique…

Vous pouvez également créer du lien rémunéré pour développer une stratégie Search Engine Marketing plus efficace qui se sert des sitelinks et accroît ainsi le nombre de clics sur les rubriques de votre marque.

Qui dit plus de pages, dit plus de vues…

Il vous faut penser plus en termes de quantité de pages qu’en termes de quantité de textes contenus dans ces mêmes pages. Une page comportant moins de texte bénéficie logiquement d’une publication plus rapide sur la toile. Mieux vaut donc écrire et publier plusieurs fois chaque jour que de poster un long texte une fois par semaine !

Quid des avis négatifs sur Google My Business ?

À partir du moment où vous les activez, ils resteront toujours apparents. Toutefois, pour gagner en crédibilité, vous pouvez échanger avec les internautes en répondant à leurs questions, en les questionnant à votre tour et en faisant des sondages auprès de ceux qui ne sont pas satisfaits. N’hésitez pas à effectuer un recensement de la clientèle satisfaite et invitez-la à poster un avis qui vous correspond.